Tous les vendredi soir , la chèvrerie vous propose 2 animations
Cliquez sur chacun des liens ci-dessous pour voir les détails
Le marché des producteurs locaux
l'atelier Animation cuisine

Mesdames, Messieurs, chers amis,

Au nom du conseil municipal,  je vous remercie d’avoir répondu nombreux à notre invitation.

Et c’est avec le sourire retrouvé que nous vous accueillons car tout est  bien qui finit bien.

En effet après bien des péripéties, l’envie de baisser les bras face à l’adversité, quelques nuits blanches également, ce projet a abouti de par la volonté du Conseil Départemental du Pas-de-Calais que préside Monsieur  Jean-Claude Leroy.

 Et plus particulièrement de sa vice-présidente Blandine Drain. Sa modestie dut-elle en souffrir nous tenons à le souligner.

En effet de  par sa grande volonté, son opiniâtré à monter au créneau pour défendre et faire aboutir notre dossier, nous avons pu surmonter  tous les obstacles, un par un, et Dieu sait qu’ils ont été nombreux depuis 2014.

Je n’aurai de cesse d’oublier les services de la Maison du Département de Marconnelle qui a toujours été à nos côtés.

Sans oublier le cabinet du président  …. Merci Sylvie.  Sans toi comme Blandine  et sans tomber dans « l’exagération »….  l’école de Fressin n’aurait jamais vu le jour.

Encore merci pour tout.

Tout est bien qui finit bien donc pour notre nouvelle école innovante en milieu rural, avec des classes ouvertes, un tiers-lieu, un fablab, mutualisé en dehors des heures de classe, une aire de jeux ouverte également à la population, un city-stade.
Mais aussi un parking vert, des aménagements paysagers pour favoriser la biodiversité.

Avec une noue pour l’infiltration des eaux de pluie, que nous récupérons des toits, les eaux de ruissellement également, des plantations, etc. Une école  qui reposent sur les vestiges de notre riche patrimoine.

En effet elle  a été construite sur des fondations, tout en les préservant, d’une ferme… datant du 10ème siècle, soit bien avant la construction du château et de l’église, classés monuments historiques.

Je remercie encore la  Direction Régionale des Affaires Culturelles  et le conservateur régional adjoint  M. Philippe Hannois  d’avoir su appréhender  la dimension de notre projet pour l’avenir de notre belle jeunesse et le développement de notre commune et d’avoir donné son accord à la construction.

En sachant faire la juste part des choses et preuve d’une certaine compréhension en laissant à jamais reposer ces vestiges dans les entrailles de notre bonne vieille terre, nourricière de l’homme.

Puisque nous sommes à l’heure des remerciements, poursuivons sur notre lancée.

Des remerciements à l’équipe enseignante qui a su faire preuve de patience. Aux parents d’élèves qui nous épaulés dans ces moments difficiles.

Aux conseillers municipaux. Même à béquilles ou en fauteuil roulant ils ont assumés et tenus souvent à être présents sur le chantier.

Les entreprises et leurs sous-traitants qui ont du s’adapter à nos problématiques récurrentes survenant au fil du déroulemetn du chantier. Une grande satisfaction  pour celles du secteur  et notamment aux deux Fressinoises : les entreprises Alexandre et Cardon. Mais  aussi de la CCHPM et des 7 vallées : les entreprises Hochart de Fruges, Baude-Billet de Lisbourg et Hesdin, EGI de Marconne,  …. Au total cela représente plus de  850 000€ de travaux injectés dans l’économie locale. Et pratiquement à leur sportes. Je crois que les chefs d’entreprises ici présents ont apprécié.

Remerciements également  à nos financeurs. Je dirais surtout nos financeurs !

En effet tout cela a  un coût.  Soit, tout compris : 1 390 000€ HT soit quasiment 3 fois notre budget annuel de fonctionnement.

Heureusement nous avons pu nous appuyer sur nos traditionnels partenaires institutionnels.  

A commencer par le Conseil Départemental du pas-de-Calais au travers le  Fonds d’aménagement rural et de développement agricole (FARDA)  et surtout l’opportunité, dans le cadre de la contractualisation,  de la signature d’une convention  en 2020 à Bourthes.

Les voici donc par ordre décroissant :

Le Conseil Départemental du Pas-de-Calais avec  39, 22% de subventions.  (543 949€).  

Et dans le cadre des aménagements extérieurs nous avons déposé une nouvelle demande. Le dossier a reçu la complétude et il passera à la prochaine commission  (63 875€). Cela amènera la participation du Département à 43,85%. N’est-ce pas M. Alain (Méquignon,) vice-président, en charge du Farda ?

L’Etat : au travers la DETR (Dotation d’équipement des territoires Ruraux) et la DSIL (Dotation de Soutien à l’investissement local) avec 20,22% (280 474€.) Avec là aussi une demande faîte dans le cadre des « Fonds verts », mais sans retour. Pour l’instant ?

La Région : avec différents appels à projets pour l’école et son Fab-lab, le City-stade et le Fonds verts pour les aménagements extérieurs : soit 5,61% (77 906€).

 Là aussi nous avons déposé un nouveau dossier au titre du Fonds d’aide aux projets locaux des communes rurales, aménagement extérieurs du centre ville  (15 000€). Nous avons bon espoir également. Cela amènera la participation de la Région à  6,70% ; N’est-ce pas M. Nicolas (Pichonnier ?).

La caisse d’Allocations Familiales (CAF) avec Madame Danièle Désir, aujourd’hui absente  qui, elle aussi, a bien défendu notre dossier jusqu’au dernier jour, avec la mutualisation de divers équipements de l’école ouverts à la population avec 4,91%  (68 137€).

Et enfin la  Communauté de communes du Haut-pays du Montreuillois (CCHPM), avec les fonds de concours et du programme européen Leader qui  signifie « Liaison Entre Action de Développement de l'Economie Rurale : (30 000€) soit  2,16 %.

Pour le reste, nous avons également saisi l’opportunité d’un emprunt à un taux défiant désormais toute concurrence : moins de – 1%. Alors que deux crédits venaient  à échéance nous avons pu emprunter plus du double  avec le même montant de remboursement.

Mais aussi, des heures, des journées, des semaines, à remplir des dossiers…..

Tout ça pour vous dire, « chers collègues » que, même en milieu rural, malgré nos faibles moyens, nous pouvons nous aussi dans nos petits villages conduire des projets d’ampleur lorsque l’État et nos élus sont à nos côtés.

Enfin,  je dédie cette école  à notre très regretté Jean-Jacques Hilmoine. Dans le cadre d’un premier Plan local d’urbanisme intercommunal,  il avait déjà imaginé, pensé, conçu cette école  et ses services de proximité, garderie, cantine. Pour maintenir l’école en milieu rural et donner à nos territoires quelque peu défavorisés, à notre belle jeunesse,  les mêmes chances qu’en milieu urbain.

Dernier mot. Cette page tournée nous n’allons pas nous endormir sur nos lauriers. Deux gros projets sont  en cours d’élaboration. Mais là c’est  c’est une autre histoire ! Et peut-être une autre convention avec le Département ?

Dont nous serons appelés à reparler Mesdames et messieurs les élus et représentant de l’Etat car il faut toujours aller de l’avant.
Ne pas faire fi du passé certes, vivre le présent et surtout, en réfléchissant  à la citation de l’enfant du pays, le célèbre écrivain  Georges Bernanos :

 

«l’avenir est quelque chose que l’on surmonte : on ne subit pas l’avenir on le fait ».

Merci de votre infinie patience.

Après le city-stade c'est une aire de jeux qui a ouvert ses portes dans le cadre de l'école, mais aussi ouverte à la population en dehors des heures de classe.